Skip to content

NAÏG OULHEN, CERAMISTE D'ART PASSIONNEE

Créer une pièce, y fondre ses émotions et sa créativité est bien plus aisé que de parler de soi.

Je suis céramiste d’art raku et grès culinaire, passionnée par la terre et inspirée par la mer. On ne peut pas tricher avec la terre, elle nous dévoile et s’imprègne de notre humeur. J’aime la complicité qui fait que chaque pièce est unique et j’aime la partager.

La terre évoque et force le respect, l’honnêteté, la générosité, des valeurs qui me sont chères.

Logo AbeRaku pour impression terre sur une tasse en terre cru

Mon parcours

J’ai découvert la terre en 2013. Après quelques mois de timidité, je suis devenue insatiable.

Je me suis rapidement orientée vers une formation de professionnalisation au métier de céramiste potier et ainsi compléter ma pratique autodidacte de modelage.

Ma formation, chez Créamick, animé par Matthieu Lievois m’a permis d’acquérir des compétences en tournage, recherche d’émaux, émaillage, cuisson grès en haute température, cuisson gaz, et le travail du plâtre.

Ce fut une aventure fabuleuse, aussi riche humainement que techniquement.

Je suis céramiste professionnelle depuis octobre 2017. Une vocation…

sculpture ceramique baobab 1

la ceramique d'art

Mon espace de vie est un atelier.

La Bretagne et plus spécialement mon village natal de l’Aber-Wrac’h et mes voyages sont des sources d’inspirations.

Une inspiration bord de mer prédominante, de queue de baleines, coquillages, bouées, poissons, des pieuvres, des tentacules, de bateaux…

Les voyages et l’imaginaire ouvre un panel d’exotisme, de totems, de sculpture moaï, de bustes bretons …

Et pour revenir un peu les pieds sur terre, des fleurs d’ornement pour l’intérieur ou l’extérieur, des suspensions florales, des plats culinaires …

C’est sans limite, suivre ses envies, son inspiration…
Sans oublier la seul contrainte qui est la taille du four !

Pour mettre en valeur mes oeuvres, j’aime parfois les associer à du métal ou du bois. Joli mariage de matières.

alex

le partage

En plus de ma production, je partage mes connaissances en animant des ateliers pour enfants et adultes, débutant, initié et professionnel.

 

A découvrir comme technique :
– la boule africaine, réalisation d’ une sphère
– le pincé, créer une tasse,…
– l’estampage, un saladier, un vase,…
– la technique du papier journal, idéal pour les enfants et créer un animal,…
– la plaque, une boite, un poisson,..
– travail dans la masse

 

J’anime des stages de modelage et de cuisson raku ponctuellement autour d’une technique ou d’un thème.

 

J’interviens dans les écoles et les associations.

 

Je forme les potiers en devenir à animer des ateliers de modelages. L’objectif est d’acquérir et de développer le savoir faire et savoir le transmettre.

cuisson raku sphère et poisson

les cuissons

J’ai une grande passion pour le raku.
La technique du raku, « le bonheur dans le hasard », est toujours un moment d’émerveillement.

La cuisson se réalise en extérieur. Elle est très rapide, entre 1h30 et 45min.

On dispose les pièces sur la plaque du four qui est froide pour la 1ère cuisson. Puis on enchaîne les cuissons, on profitent que le four soit chaud.
Les pièces incandescentes sont sorties à l’aide de longues pinces et délicatement posées dans une malle d’enfumage, sur un lit de copeaux de bois.
Elles subissent donc un important choc thermique, entre la sortie de four à 920°-940° et la température extérieure.

Puis la magie du raku opère, feu, fumé et le chant du raku. L’ émail fissure et le carbone y pénètre pour créer un décor aléatoire et unique de craquelure.

Après un temps de pause, on sort les pièces de la malle. Pour stopper l’enfumage, on verse de l’eau sur les pièces.

La dernière étape est le nettoyage. Moment fastidieux, délicat mais quel émerveillement !

On va enfin découvrir, les transformations et l’aboutissement de son travail, marquée d’une liberté qui montre que la nature impose toujours sa présence.

Le résultat est souvent incontrôlable, il peut seulement être provoqué.

 
 

Ma deuxième passion est les cuissons culinaires en haute température.
Je suis équipée d’un 2ème four à gaz installé en intérieur.

Les cuissons gaz permettent de faire 2 types de cuissons, avec ou sans oxygène, c’est à dire l’oxydation ou la réduction. J’aime ces 2 jokers. Elles garantissent encore des surprises, un curseur essentiel à mes choix et mes aspirations.

La haute température, m’offre une palette d’émail, de décor, de couleurs indénombrables.

Idéal pour la collection culinaire mais aussi très joli sur une oeuvre artistique.​